Itinerarium – l’itinéraire, le chemin – est un site d’actualité et de réflexion.

Constitué comme un projet collaboratif qui mobilise les idées et les arguments en autant de jalons pour bien interpréter le monde et son flux perpétuel de signes et de symboles. Un flux souvent difforme et déformé idéologiquement par les médias. Nous ne prétendons pas à la neutralité. Mais nous revendiquons clairement – et fièrement – nos principes et nos convictions. Il ne faut pas omettre que la plupart du temps, le plus grand désinformateur, c’est soi-même. Car nous sommes des êtres conditionnables, et nous nous complaisons dans ce conditionnement, sûrement par paresse. C’est pourquoi l’équipe de rédaction d’Itinerarium proposera des outils herméneutiques propres à dé-conditionner les visions du monde qui nous sont imposées, envers et contre tout, souvent contre tous, mais surtout au profit de chacun d’entre nous.

* Une voie chrétienne et catholique

Nous nous plaçons délibérément dans l’horizon de la Tradition, de l’Ecriture et du Magistère de la sainte Eglise catholique romaine. Pas de nihil obstat, mais une humble soumission distanciée à l’égard des autorités et du dogme, avant tout motivée par le souci de manifester toute la rigueur d’une pensée et d’une vie infusées par le Christ, libérateur de ce monde, qui nous engage à chaque instant à faire une lecture inouïe des signes et des symboles que nous mobilisons pour bien vivre. Comment voudrions-nous proposer la vie chrétienne en déclamant les mêmes choses sur le même ton que les autres ? Nous, chrétiens, demeurons semblables aux autres en apparence, mais notre être est radicalement différent. Il est un plus. Un meilleur. Un plus grand, plus majestueux et plus glorieux ethos de vie. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Cet engagement à manifester la puissance spirituelle et la vigueur intra-mondaine du christianisme, dans la construction commune d’un monde habitable, cet engagement, nous le faisons nôtre hic et nunc.

**Une voie « droite »

Qu’est-ce que la droite ? Un pari. Pré-éminence de l’ordre sur l’éclatement ; de l’unification sur la désunion ; d’une vision sub ratione boni de l’homme, comme être capable d’entreprendre et d’emmener les autres à sa suite ; d’un ordre social capable de déployer et d’encourager les énergies individuelles ; d’une certaine conception de la polis comme vecteur de libération plutôt que comme directeur des consciences et des actes. Au plan étatique, une concentration sur les pouvoirs régaliens, à même d’assurer les réquisits vitaux d’une authentique vie en commun (sécurité, cohésion, sentiment de partager une route nationale commune). C’est ainsi ce que nous entendons par « droite ». Mais personne ne nous imposera un échiquier politique trop souvent vicié et/ou mal orienté idéologiquement. Notre grille de lecture sera sans compromis. Aucun coup bas, aucun non-sens ne seront tolérés. Mais quand il y a de la bonne volonté, de la sincérité et des arguments, il y a du bon à écouter, et peut-être à prendre.